Le corps énergétique

Le corps énergétique Par Ganji Anankea

» De l’univers au moindre atome, l’Énergie en perpétuel mouvement et renouveau est l’essence même de toute chose. Ainsi l’apparente multitude se résume à une seule essence, unique et commune. Le Tout est aussi l’Un. Il en va de même pour l’Homme, pur reflet et prolongement de l’univers. Il existe à travers différents véhicules sacrés qui lui permettent d’accomplir les mutations qu’il s’est donné de vivre : le corps spirituel, le corps mental, le corps de distribution énergétique, le corps physique possèdent chacun une fréquence vibratoire spécifique qui leur permet de s’interpénétrer.  »

Le corps énergétique c’est quoi?

Le corps énergétique, parfois appelé corps subtil ou éthérique, est une super structure innervée de milliards de filaments interconnectés et conducteurs d’énergie, qui se concentrent en certaines zones pour former des centres énergétiques particulièrement denses, que la tradition orientale a appelés chakras (terme dérivé du sanskrit).
Cette architecture lumineuse est parcourue d’innombrables informations et soutient l’existence vitale de notre corps physique, matière indispensable à notre vie terrestre.

Le corps d’énergie est véritablement un pont entre le monde de la matière et le monde fascinant et mystérieux de l’invisible. Il prend sa source dans le Tout Infini et n’est absolument pas soumis aux lois du monde physique. Il survit donc à la mort terrestre.

Le corps énergétique contient une quantité astronomique de données sur l’individu, sur l’espèce humaine depuis ses origines et sur le milieu. On y retrouve donc des données karmiques : héritage familial, genèse de l’humanité et histoire depuis ses débuts, vies antérieures, caractéristiques propres à l’incarnation présente (hérédité, maladies, potentiel énergétique, etc…) et bien d’autres données encore.

Le corps d’énergie est également le récepteur illimité d’informations immatérielles : émotions, informations sur l’environnement.
Ce corps subtil est malheureusement bien souvent le siège de parasitages divers : esprits défunts, entités succubes, mouchards, Élémentaux.

Corps énergétique et nettoyage

Surchargé d’informations, souvent infesté et convoité par toutes sortes de parasites éthériques, le corps énergétique devrait faire l’objet d’une attention particulière. Ses circuits sont obstrués, pollués et l’énergie littéralement « pompée ». Cet état malsain se manifeste à l’individu tout d’abord par de nombreuses et diverses somatisations puis à terme, si rien n’est fait, par la matérialisation de maladies dans le corps physique et/ou mental.
Tout un chacun devrait pouvoir accéder à son contenu et opérer une purification de ses canaux.
C’est le travail qu’opèrent de nombreux ascètes comme les yogis mais aussi certaines plantes dites enthéogènes, lorsqu’elles sont associées à une ferme volonté de guérir et de se rencontrer.
Un corps énergétique sain et opérationnel est le support d’une longue et heureuse vie mais ce n’est pas tout : les différents centres d’énergie permettent de développer les sens subtils de l’individu, c’est-à-dire des dons de clairvoyance, d’extra lucidité, de médiumnité, des facultés également de guérison tout à fait étonnantes.

Le corps spirituel

» Le corps spirituel englobe l’ensemble des entités physique, mentale et énergétique, jusqu’à la nature même de l’univers. Son énergie extrêmement subtile et raffinée est l’essence de l’être, le souffle de vie qui s’écoule d’un corps à l’autre. A eux quatre ces véhicules forment une entité indissociable, grâce au corps de distribution énergétique qui fait le lien. Dans une société éveillée, ils bénéficieraient de la même attention et des mêmes soins, leurs potentiels respectifs pourraient alors se développer harmonieusement. L’être humain qui a cette conscience de lui-même, comme c’est le cas des yogis en Inde, développe unité, équilibre, plénitude, force vitale et approfondit son lien avec l’univers. Mais en Occident, où l’intérêt se porte excessivement sur les dimensions physique et mentale, un déséquilibre effarant s’est produit, aujourd’hui facteur de graves maladies. En outre, la méconnaissance des différents véhicules et des lois cosmiques d’interrelation a favorisé leur dégradation. Naturellement, la détérioration de l’environnement, qui va de pair, n’a pas amélioré la situation. C’est pourquoi lors d’un traitement, les thérapeutes énergéticiens prennent en compte l’état de tous les corps et établissent un diagnostic en fonction des différentes données. L’état psychique et émotionnel du patient, son passé, son héritage familial et son hygiène de vie revêtent autant d’importance que les symptômes physiologiques. Ces praticiens agissent ensuite sur le corps de distribution énergétique pour rétablir l’équilibre dans les différents corps et supprimer les éléments pathogènes. Sans cela, le diagnostic et le traitement correspondant ne seraient que partiels et le patient assisterait à une récidive régulière de ses symptômes. Il verrait se développer une maladie chronique ou la déportation des symptômes en d’autres endroits de son corps.

L’encrassement des différents véhicules humains enferme l’individu dans un cercle vicieux de problématiques, obstacles et maladies sans fin. Son chemin est parsemé de difficultés qui enrayent son évolution et limitent fortement ses chances de connexion au corps spirituel de guérison. La priorité revient donc au nettoyage et à la remise en service de ces outils précieux de vie. Dés lors que l’individu accepte que le « mal » est d’abord en lui, le vrai travail de guérison peut commencer. L’objectif des techniques présentées dans ce chapitre est avant tout de permettre au plus grand nombre de se reconnecter au Caducée, extension toute puissante du corps de guérison. Son action ciblera les éléments pathogènes où qu’ils soient et quels qu’ils soient. Avec le temps, il deviendra un allier de tous les instants. C’est à cette condition uniquement qu’un rétablissement profond et holistique peut se produire, de manière durable. Il est si difficile d’exprimer de manière intellectuelle la grandeur et les attributs du corps spirituel de guérison que le mieux encore est d’en faire l’expérience par soi même.  »

Extrait de l´Éveilleur, le tonnerre (Ganji Anankea), ouvrage disponible sur ce site dans l’onglet téléchargement.

Une plongée au cœur du corps énergétique, ça vous tente ?

Voici une extrait de Pénétrer le mystère qui permet au lecteur de passer de l’autre côté du miroir l’espace de quelques lignes.
(…) Notre voyageur invétéré poursuit courageusement sa descente. Sa chute semble sans fin quand, parvenu à un certain stade, il suffoque. Dissout dans ce grand rien obscur et sans fond, il intègre le néant et se laisse digérer par le vide dense et brut. A présent, il n’a plus guère de notion d’identité. Alors que la mort de toute part l’assaille et semble l’engloutir tout entier, son regard constate l’incroyable et se rassure : il y a bien des formes ici bas, tout un monde, une existence structurée, semble-t-il. Sous son œil intrigué se déploie un enchevêtrement de fils lumineux qui s’entrecroisent à l’infini et vibrent à l’unisson. Nous sommes en présence de la somptueuse et mystérieuse architecture du corps énergétique. C’est dans cette toile immense et complexe que sont acheminées de précieuses informations sous forme de stimuli électriques qui impulsent le corps. Nous avons quitté depuis longtemps le monde de l’intelligible, de la morale, de la cognition et de la réflexion, nous sommes maintenant en milieu électromagnétique : la face cachée du corps humain. Cette structure subtile est vaste, elle paraît infinie. Mais au creux de ce monde, cela n’a aucune importance. Seul compte le bon fonctionnement de toute cette agitation infinitésimale. En quelque endroit du corps que nous visitions, cette structure demeure hautement complexe et raffinée. Cela ne ressemble à rien de connu mais en risquant la comparaison, nous pourrions évoquer le réseau d’axones du système nerveux. Infiniment plus subtile, cette grandiose création transporte des impulsions de lumière et parfois des vagues d’énergie guérisseuse. Les lointains maitres orientaux enseignaient déjà à leurs disciples les chakras et les méridiens. Certes, nous en sommes proches mais à cette échelle, les méridiens et centres d’énergies primordiaux ne sont pas clairement identifiables comme tels.

Revenons à cette magie des profondeurs. C’est grâce à cet extraordinaire réseau énergétique que les muscles s’animent, nous l’avons compris. C’est le cerveau qui coordonne cette incroyable agitation, et l’ordonne. Il a « besoin » de conscientiser, de se souvenir, de stocker, de mémoriser chaque impulsion en une masse extrêmement dense de données qu’il est impensable de vouloir détailler. Les humains les plus éveillés bénéficient d’un apport supplémentaire non négligeable : l’activité des fameux chakras. Malheureusement, peu d’hommes réveillent ces roues de la fortune qui permettent à une énergie plus raffinée encore de circuler et d’imprégner le corps : l’énergie divine. Ce fluide est extrêmement curatif car il est directement issu des centres de la Conscience Supérieure.

Chaque partie du corps baigne dans cette superstructure invisible qui transporte dans les régions les plus inaccessibles des informations plus ou moins importantes : la fatigue, une allergie, les symptômes d’une grippe, une baisse de moral, une dépression, la peur, etc. Ici tout est capital, tout a la même valeur, jusqu’à ce que le cerveau s’en mêle et déclare qu’un trouble donné est prioritaire. Tout le corps peut alors subir les affres d’une rage de dent. L’immersion psycho-physique dans le centre douloureux est immédiat, l’immobilisation généralisée, l’angoisse atteint son maximum, le corps se crispe, centré sur l’anomalie. A bien des égards, ces impulsions ressemblent à un contenu électrique : vif et rapide, communicant et révélateur. Il s’agit donc d’un réseau conducteur. A mesure que nous remontons vers la tour de contrôle, le cerveau, l’enchevêtrement de fils se densifie pour former un étrange magma, incroyablement complexe et dense. Les stimuli en ce lieu sont d’une telle puissance continue que nous n’en distinguons plus les détails. C’est véritablement fabuleux. Cette architecture est sans pareil. C’est du grand Art.

L’ennui majeur vient justement de la nature conductrice de ce magnifique réseau qui sert également de véhicule à toutes sortes d’informations parasites et nuisibles, parfaitement étrangères à l’individu. Car sachons-le, il ne « trie » pas. Extrêmement sensible aux influx externes, il sensibilise le corps à l’environnement quelque soit sa nature. Ainsi, certains lieux ou personnes peuvent avoir un effet apaisant, d’autres anxiogène. Une belle prairie ensoleillée ou le métro aux heures de pointes ? Le choix est aisé. Certaines personnes ont une sensibilité telle qu’ils se retrouvent parfois saturés d’informations spécifiques et dérangeantes relatives à toute sorte de phénomènes : l’histoire d’une demeure, l’identité du propriétaire d’un objet, les émotions contenues d’un collègue, la présence d’entités errantes… Mais une personne aguerrie et cartésienne subit aussi les « agressions » du monde extérieur et s’en trouve marquée au plus profond d’elle-même, dans son intimité la plus fondamentale. Simplement, elle n’en n’a pas conscience, ce qui fait d’elle une proie plus aisément manipulable.

Malgré ces révélations sur la nature énergétique qui sous-tend notre existence, nous sommes encore loin du compte. En réalité, nous sommes à mille lieux de pouvoir nous représenter l’incroyable quantité « d’objets non identifiés » qui circule dans cette gigantesque structure. Le corps, ce royaume de vie, palpite intensément à chaque instant. Nous pouvons sentir cela avec un peu d’attention. Il s’agit là d’une réserve d’énergie fort enviable extrêmement convoitée. D’ailleurs, avons-nous déjà vu une source d’énergie délaissée dans la nature ? L’Homme lui-même convoite toutes sortes de richesses naturelles : pétrole, minerais, plutonium, vent, eau, animaux… Tout, sur cette planète, fonctionne sur ce mode d’interdépendance et d’exploitation. Pourquoi alors le réseau énergétique humain échapperait-il à ce processus ? (…)

Extrait de Pénétrer le mystère, recueil Double Vision, en téléchargement gratuit sur www.tarot-ganji-medium.com

Auteur :Ganji Anankea pour Conscience et éveil spirituel

source : http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/le-corps-energetique-par-ganji-anankea.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *